Réserve parlementaire : les députés de Nice chouchoutent les boulistes

Réserve parlementaire : les députés de Nice chouchoutent les boulistes

France
DirectLCI
INSOLITE - A qui va l’argent de la "réserve parlementaire" ? Dans un souci de transparence, l’Assemblée nationale vient de publier la liste des dons faits par chacun des 577 députés. Ils subventionnent généralement des associations et des communes de leur circonscription. Mais à Nice, les clubs de boulistes ne sont pas oubliés.

Les députés de Nice passionnés de pétanque ? S’ils ne passent pas leurs week-ends à titiller le cochonnet, ils aident financièrement les associations de boulistes.

Grâce à leur "réserve parlementaire", une enveloppe financière prévue pour "participer au financement de projets d’investissement de proximité de collectivités locales [et] au soutien des activités menées par des associations", Eric Ciotti, Rudy Salles et, dans une moindre mesure, Christian Estrosi ont versé près de 30 000 euros à différents clos et clubs de boules.

5 000 euros pour Club bouliste de la Vieille Ville

L’an dernier, le plus généreux en la matière a été Eric Ciotti (UMP). Sur les 101 700 euros qu’il a distribués, 17 500 sont allés à neuf associations boulistes, dont 5 000 euros pour le seul Club bouliste de la Vieille Ville . Précisons que c’est avec l’association Entraide et Partage de l’église Saint Roch de Nice que le député de la 1ère circonscription des Alpes-Maritimes a été le plus généreux, avec un don de 20 000 euros.

Rudy Salles, député (UDI) de la 3ème circonscription, a lui aussi été soucieux en 2013 du financement des clubs de pétanque niçois. Sur 130 000 euros de réserve parlementaire distribués, il a réservé une enveloppe globale de 10 000 aux boulistes, équitablement répartie entre dix structures. Ses plus importantes aides sont toutefois allées à des communes de sa circonscription, avec notamment 10 000 euros pour la Trinité, Saint-André-de-la-Roche et Falicon.

Enfin, Christian Estrosi, député (UMP) de la 5ème circonscription, a lui accordé une seule subvention, de 2000 euros, au Comité bouliste départemental des Alpes-Maritimes .

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter