Retards sur le RER D : la SNCF présente ses "excuses", les usagers s'en moquent sur Twitter

Retards sur le RER D : la SNCF présente ses "excuses", les usagers s'en moquent sur Twitter

MEA CULPA - Voilà une démarche plutôt inédite. Le directeur du RER D, Julien Dehornoy, a présenté ses excuses ce lundi aux 600.000 voyageurs de la ligne pour "les conditions de trafic difficiles au cours des trois dernières semaines". Un message affiché dans toutes les gares.

On a beau prendre le train tous les jours, on ne tombe jamais dans la routine. Et pour cause, les nombreux retards et "événements extérieurs" qui sont là pour donner du piquant à nos trajets. Du piquant qui commence sérieusement à énerver les usagers.

Alors face au mécontenement, le directeur du RER D, Julien Dehornoy, a décidé de présenter ses excuses ce lundi aux 600.000 voyageurs de la ligne pour "les conditions de trafic très difficiles au cours des trois dernières semaines". Un message, plutôt inédit, affiché dans toutes les gares et relayé sur le blog du RER D.

Nous avons eu 2 fois plus d’événements extérieurs que d’habitude- Julien Dehornoy, directeur du RER D

"Depuis trois semaines, le nombre de retards a augmenté de près de 25% sur votre ligne", indique le communiqué. Raisons invoquées pour justifier ces désagréments :  "Nous avons eu 2 fois plus d’événements extérieurs que d’habitude : 3 suicides ou tentatives, 8 colis suspects, 2 fuites dans les réseaux urbains (eau, gaz) à proximité qui obligent à arrêter tous les trains". 

Et ce dernier de préciser : "D’habitude, ces événements représentent un retard sur 4 : ces dernières semaines ils ont représenté près d’un retard sur 2. Avec l’augmentation du trafic sur le RER D (3% par an) et la menace terroriste, nous devons nous habituer à ces événements toujours plus fréquents".

Lire aussi

    Des explications qui ne devraient pas calmer la fronde, comme en témoignent les nombreuses réactions sur Twitter....

    Sur le même sujet

    Les articles les plus lus

    EN DIRECT - Covid-19 : le variant Omicron pourrait devenir majoritaire en Europe "dans les tout prochains mois"

    Affaire Hulot : "La justice ne se rend pas dans les tribunaux médiatiques", réagit Emmanuel Macron

    Autriche : une chirurgienne ampute la mauvaise jambe, elle est condamnée à une amende

    Y a-t-il réellement "91% de fausses couches" chez les mères vaccinées au cours du premier trimestre ?

    Covid-19 : Doctolib saturé, comment réserver sa dose de rappel malgré tout ?

    Lire et commenter
    LE SAVIEZ-VOUS ?

    Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

    Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.