Retour d'Agnès Saal au ministère de la culture: la twittosphère se déchaîne

Retour d'Agnès Saal au ministère de la culture: la twittosphère se déchaîne

POLEMIQUE - Après six mois d'exclusion de la fonction publique pour l'affaire des remboursements de notes de taxis, Agnès Saal s'est vue chargée d'une mission au ministère de la Culture depuis le lundi 4 juillet. Un retour qui a causé quelques grincements de dents sur la Toile....

C'est ce qu'on appelle un retour remarqué. Celui d'Agnès Saal qui, selon une information du Monde , a repris du service le 4 juillet au ministère de la Culture. Le quotidien révèle que la quinquagénaire se voit désormais investie d'"une mission rattachée au secrétariat général du ministère, consistant à piloter la double démarche de labellisation 'égalité professionnelle' et 'diversité'".

Epinglée pour des notes de taxi démesurées lorsqu'elle officiait à l'Institut national de l'audiovisuel (INA) en qualité de présidente, elle avait été exclue pour deux ans de la fonction  publique, dont six mois ferme, selon un décret déposé par François Hollande en janvier dernier. Et son retour rue de Valois a fait réagir sur les réseaux sociaux, certains n'hésitant pas à user de sarcasme. Florilège:

EN SAVOIR + >> INA: Agnès Saal exclue de la fonction publique pour deux ans

Condamnée à du sursis

Accusée de frais de remboursement de notes de taxi d'un montant qui avoisine les 40 000 euros, dont 6 500 pour son fils, la haut fonctionnaire était poursuivie pour "détournement de fonds publics par personne chargée d'une mission de service public". Elle a été condamnée à deux reprises dans cette affaire. Le tribunal correctionnel de Créteil lui inflige une première fois 4 500 euros d'amende et 5 500 euros au titre de dommages et intérêts à verser à l'association de lutte anti-corruption (Anticor), avant que quelques jours plus tard, le tribunal de Paris y ajoute une condamnation à trois mois de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende.

A LIRE AUSSI >> Visée par une plainte d'Anticor, Agnès Sall se défend

Les articles les plus lus

Variant "Omicron" : "S'il y a un cas en Belgique, il y en a déjà en France"

REVIVEZ - "Danse avec les stars" la finale : c'est Tayc qui l'emporte face à Bilal Hassani !

EN DIRECT - Covid-19 : risque "élevé à très élevé" que le nouveau variant "Omicron" se répande en Europe

VIDÉO - "Vous ne pourrez pas revenir" : le désarroi des voyageurs pris de court par l'arrêt des liaisons Maroc-France

Covid-19 : bars, trains, métro... les principaux lieux de contamination identifiés par une nouvelle étude

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.