Rhône-Alpes, une région riche mais pas partout

ECONOMIE – Selon l'Insee, le territoire se porte plutôt bien même si tous les secteurs ne sont pas tout à fait logés à la même enseigne.

Comment se porte Rhône-Alpes , économiquement parlant ? D'après une étude de l'Insee , la région demeure l'une des plus riches de France. Selon l'Institut, en 2012, la moitié de la population a un niveau de vie supérieur à 20 600 euros, ce qui place la région au troisième rang national, derrière l'Île-de-France et l'Alsace (le niveau de vie médian sur l'ensemble de la France métropolitaine étant de 19 800 euros).

L'étude précise, sans grande surprise, que les revenus les plus élevés se trouvent dans les plus grands pôles urbains, et que cela est "particulièrement vrai dans les deux plus grandes aires urbaines (Lyon et Grenoble), dans les villes de l'espace frontalier lémanique (Annemasse, Thonon-les-Bains) ainsi qu'à Annecy."

Des disparités entre le sud et le nord

Plus généralement, l'Insee indique que "la comparaison des revenus sur le territoire met en évidence une opposition manifeste entre le nord et le sud de la région." Si "le sud se distingue par des niveaux de vie médians assez faibles, associés à un taux de pauvreté plutôt élevé", le nord, quant à lui, "présente un niveau de précarité généralement modéré et des conditions de revenus favorables."

Enfin, même si des disparités de revenus existent donc, la région affiche un taux de pauvreté relativement faible. Il s'élève à 12 %, alors que la moyenne française est de 14 %. Enfin, l'Insee note qu'environ 750 000 Rhônalpins ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté.

A LIRE AUSSI >> La crise déchire Rhône-Alpes en deux
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : 25 contaminations au variant Omicron désormais confirmées en France

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Un vaccin qui "n'empêche pas la transmission", est-ce vraiment "du jamais-vu depuis Pasteur" ?

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.