Rhône : le collège de demain sera complètement geek

Rhône : le collège de demain sera complètement geek

DirectLCI
HIGH-TECH – Pionnier en matière de numérique éducatif, le département travaille actuellement sur plusieurs projets innovants. Le but : mettre la technologie au service des élèves et des enseignants.

Fini les craies, bienvenue aux tablettes. Si la France n'est pas forcément en pointe dans le développement des outils numériques éducatifs dans les collèges, le département du Rhône s'implique dans ce secteur depuis le début des années 2000, ce qui en ferait l'un des pionniers. "Nous sommes le premier territoire à avoir installé le très haut débit dans l'ensemble de ses communes, pour permettre aux élèves d'avoir accès à Internet, rappelle Danielle Chuzeville, présidente du conseil général . L'objectif est maintenant que toutes les classes de collèges soient équipées de tableaux blancs interactifs en juin prochain."

Si le but est bien entendu de faire progresser l'élève, l'introduction d'outils numériques dans les salles de classe peut également permettre - en donnant ainsi accès à la technologie au plus grand nombre - "d'aider à combler les inégalités sociales et les jeunes en difficultés en les motivant d'une façon différente" , selon Jean-Louis Baglan, l'inspecteur de l'académie de Lyon .

Cahier de texte sur smartphone, cartable numérique...

Le département du Rhône, qui a dépensé quelque vingt millions d'euros sur les cinq dernières années en matière de numérique éducatif, travaille en vue de la rentrée prochaine sur le développement d'une application permettant au collégien d'avoir directement accès à son cahier de texte sur son smartphone.

Un "espace geek", à savoir une salle offrant aux élèves des créneaux horaires (entre 12 heures et 14 heures, en fin de journée...) pour pouvoir surfer sur les réseaux sociaux, est également à l'étude. "L'idéal serait de mettre en place un cartable numérique pour alléger ceux, beaucoup trop lourds, de nos enfants, ajoute Danielle Chuzeville. Les contenus des manuels seraient alors téléchargés sur des tablettes. Les éditeurs ont la clé mais n'y sont pas encore arrivés." Le message est passé.
 

Plus d'articles