Risque terroriste, grèves… les policiers sont à bout

FRANCE

Une forme de découragement gagne la police nationale. “Ils subissent toutes ces attaques terroristes et dans le même temps ils prennent des pavés sur la figure”, déplore Nicolas Comte, porte-parole d'Unité SGP Police FO. Les forces de l’ordre se disent plus exposées que jamais.
Lire et commenter