Sa femme n’avait pas préparé le dîner : il la frappe et déchire sa robe

Sa femme n’avait pas préparé le dîner : il la frappe et déchire sa robe

JUSTICE – Un père de famille était jugé pour avoir frappé sa femme et son fils de 4 ans, au motif que le dîner n’avait pas été fait et qu’elle portait une tenue qu'il jugeait "provocante".

Il a fait profil bas devant le tribunal correctionnel. Mais avait l'air plutôt sûr d'être dans son bon droit. Un homme était jugé mercredi, pour avoir frappé sa femme et son fils de 4 ans dimanche dernier, à Nantes. L’histoire est rapportée ce jeudi par le journal Ouest-France.

Et le mari a trouvé de nombreuses raisons pour justifier son dérapage. Plus ou moins bonnes. En premier lieu, il était "énervé", car "sa femme n'avait pas fait à manger". Le début de dispute a dégénéré : car le mari attrape sa femme par les poignets, et tente de lui déchirer ses vêtements. "Elle s'habille de manière trop provocante et ne pense qu'à sortir", dit-il à l’audience.

Dix mois de prison

Il admet avoir déchiré sa robe avec un couteau d’électricien. "Je ne voulais plus qu’elle la porte". Il a aussi admis avoir utilisé l’arme contre sa femme. Il a par contre nié avoir été violent envers son fils de 4 ans, indiquant que "c’est un enfant agité, il se cogne souvent".

Pour la procureur, aucune excuse ne tient. Surtout pas celle de "ne pas avoir fait à manger" : "Cela ne justifie pas de se faire frapper par son mari !", rappelle-t-elle. Visiblement, le tribunal partageait le même avis sur les règles de conduite : le prévenu a été condamné à dix mois de prison dont sept mois ferme.
 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Vincent éliminé de "Koh-Lanta" : "En rentrant, je me suis inscrit à une formation pour devenir coach de vie"

Chute (incontrôlée) d’une fusée chinoise sur Terre ce week-end : quels sont les risques ?

Jérusalem : au moins 180 blessés dans des heurts entre Palestiniens et police israélienne

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

EN DIRECT - Covid-19 : moins de 20.000 cas en 24h, la décrue se poursuit à l'hôpital

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.