Saint-Béat : une quinzaine de tombes vandalisées au cimetière

Saint-Béat : une quinzaine de tombes vandalisées au cimetière

France
DirectLCI
FAIT DIVERS – Des individus ont causé des dégâts dans le cimetière communal de Haute-Garonne dans la nuit de mardi à mercredi. Les gendarmes se sont rendus sur place afin de mener l'enquête.

Une quinzaine de tombes ont été saccagées dans la nuit de mardi à mercredi. Des plaques jetées au sol, des crucifix renversés, des pots de fleurs projetés dans les allées: mercredi matin, l'employé communal de la mairie de ce village des Pyrénées au sud de la Haute-Garonne a vu un triste spectacle quand il est entré dans le cimetière qui comprend entre 150 et 200 tombes.

"C'est davantage un acte de vandalisme, avec tout ce qui se passe en France depuis quelques jours, il y en a qui ont voulu faire parler d'eux et passer à la télévision", confie Alain Frisoni le maire de la commune notant qu'aucune inscription ou revendication n'a été relevée.

La condamnation de l'Elysée

Aussitôt les gendarmes ont investi les lieux qui ont fermés au public afin de procéder aux prélèvements d'indices pour les besoins de l'enquête.

Après les profanations du cimetière de Tracy-sur-Mer mardi et des tombes juives à Sarre-Union (Bas-Rhin) , l'Elysée a officiellement condamné "des actes indignes dont les auteurs devront être rapidement identifiés et punis".

A LIRE AUSSI >> Les habitants de Saint-Béat se battent pour sauver le camping

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter