Saint-Etienne-du-Rouvray : la police était sur la trace de l'un des terroristes

France
DirectLCI
A partir du 22 juillet et sans relâche, les forces de l'ordre ont tenté de mettre sur Abdel Malik Petitjean. Car la police, grâce à des services étrangers, était au courant de ses projets. En vain. "Malheureusement, si cette diffusion s'est révélée pertinente, explique Céline Berthon, secrétaire générale adjointe du syndicat des commissaires de la police nationale, elle n'a pas été suffisante puisque nous n'avons pas pu identifier le mis en cause et l'interpeller avant qu'il ne passe à l'acte".

Sur le même sujet

Lire et commenter