Saint-Etienne-du-Rouvray : l'un des terroristes finalement enterré au Danemark ?

FRANCE

SEPULTURE - La proposition du président du Fonds islamique danois pourrait faire office d'échappatoire à la question de l'enterrement des terroristes en France. Il se dit en effet prêt à enterrer Adel Kermiche si les musulmans français s'y refusent.

Crever l’abcès avant qu’il n’enfle dans le débat hexagonal. Face à la perpétuelle question  qui entoure l’enterrement des terroristes en France, un groupe musulman danois a étonnamment pris les devants ce mercredi en se disant prêt à enterrer Adel Kermiche, l'un des deux assassins d'un prêtre français tué le 26 juillet, si les musulmans de France s'y refusent par peur de "salir l'islam".

 "C'est un droit de l'homme d'être enterré, quoi qu'on ait fait"

Concrètement, cette proposition émane du président du Fonds islamique danois pour les enterrements, Kasem Said Ahmad, qui a déjà organisé l'enterrement d'un djihadiste danois d'origine palestinienne, Omar El-Hussein, auteur de deux attentats à Copenhague en février 2015. Bien qu’il juge "contraire à l'islam" le meurtre du père Jacques Hamel, 85 ans, égorgé dans l'église de Saint-Étienne-du-Rouvray, Kasem Said Ahmad a expliqué que "c'est un droit de l'homme d'être enterré, quoi qu'on ait fait". Avant d’ajouter : "Si nous recevions une demande de la part de la famille pour l'enterrer, nous le ferions (...) S'ils veulent transporter son corps ici, il peut être enterré au Danemark dans le cimetière musulman" de Brondby. Interrogé par l'AFP sur les éventuelles modalités d'un tel enterrement, le Fonds n'a en revanche pas souhaité répondre.

Echappatoire

Une proposition qui pourrait bien retirer une épine du pied à la France, et à la commune de Saint-Etienne-du-Rouvray, pas forcément enclines à livrer une sépulture à une personne qui a semé la mort. "On ne va pas salir l'islam avec cette personne" avait déjà affirmé il y a quelques jours le responsable de la mosquée située sur les hauteurs de la ville, Mohammed Karabila. "Nous ne participerons ni à la toilette mortuaire, ni à l'inhumation".

A LIRE AUSSI >> Les musulmans de Saint-Etienne-du-Rouvray ne veulent pas d'Adel Kermiche

Les deux responsables de l'attaque, Adel Kermiche et Abdel Malik Petitjean, tous deux âgés de 19 ans, ont été tués par la police dans les minutes ayant suivi la prise d'otage au sein de l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray. 

A LIRE AUSSI >> Trois mois après les attentats, que sont devenus les cadavres des terroristes?

Sur le même sujet

Lire et commenter