Saint-Etienne : une alerte à la bombe pour échapper à un BTS blanc ?

Saint-Etienne : une alerte à la bombe pour échapper à un BTS blanc ?

DirectLCI
FAIT DIVERS – Environ 150 personnes ont été évacuées ce lundi matin du groupe scolaire Tézenas du Montcel. La police pense à une mauvaise blague.

Plus de peur que de mal. Ce lundi matin vers 8 heures, le directeur du groupe scolaire Tézenas du Montcel à Saint-Etienne a découvert un courrier déposé derrière les grilles de l’entrée. La lettre annonçait tout bonnement qu’une bombe allait exploser dans le centre de formation. Pas forcément la meilleure des façons de commencer la semaine.

Les pompiers ont bien évidemment été prévenus dans la foulée, et environ 150 personnes ont été évacuées du bâtiment. Lors de leurs recherches, les policiers n’ont rien trouvé de suspect et une heure et demie plus tard, vers 10 heures 30, tout le monde a pu regagner les locaux.

Jusqu'à deux ans de prison encourus

Contactée par metronews, la police stéphanoise suppose qu’il s’agit là d’une blague de mauvais goût. "Un BTS blanc était programmé ce lundi matin, ceci peut expliquer cela. C’est une astuce vieille comme le monde…", lâche un agent.

Pour information, l'article 322-14 du Code pénal punit jusqu'à deux ans de prison et 30 000 euros d'amende "le fait de communiquer ou de divulguer une fausse information dans le but de faire croire qu'une destruction, une dégradation ou une détérioration dangereuse pour les personnes va être ou a été commise". Idem pour "le fait de communiquer ou de divulguer une fausse information faisant croire à un sinistre et de nature à provoquer l'intervention inutile des secours." Les personnes ou les sociétés victimes de la fausse alerte peuvent également se retourner contre son auteur.

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter