Salle de prières saccagée à Ajaccio : "Il n'y a pas de place pour le racisme en Corse"

DirectLCI
"La Corse que nous voulons défendre et que nous voulons construire c'est une Corse où ce type d'actes ne peut être que proscrit", a déclaré Gilles Simeoni, président du Conseil exécutif de la Collectivité de Corse. Une salle de prières a été saccagée vendredi après que deux pompiers et un policiers ont été blessés dans la nuit de jeudi à vendredi aux Jardins de l'Empereur à Ajaccio.

Sur le même sujet

Lire et commenter