Sans écotaxe, des aides de l’Etat pour les transports sautent

Sans écotaxe, des aides de l’Etat pour les transports sautent

DirectLCI
TRANSPORT - France Info a rendu public une liste d’une centaine de projets qui ne bénéficieront pas d’aide de l’Etat, à la suite du report de l’écotaxe après le mouvement des Bonnets rouges. En Loire-Atlantique, cinq projets verraient cette aide supprimée.

Pas d’écotaxe, pas d’aide de l’Etat. Le report de cette taxe perçue sur le trafic des poids-lourds à la suite du mouvement des Bonnets rouges, a entraîné la suppression d’aides destinées à soutenir des projets de grandes métropoles françaises dans le domaine des transports. Au total, 120 projets sont concernés. France Info en a révélé la liste hier lundi.

Plusieurs villes du grand Ouest impactées

A Nantes, cinq chantiers voient ainsi leurs subventions annulées : l’extension de la capacité du réseau du tramway autour de Commerce, les nouvelles  lignes Chronobus C9, C10 et C20, la réalisation d’un site en voie propre pour la ligne de car à haut niveau de service du Conseil général, le développement des transports collectifs et de l’intermodalité autour de la future gare de Nantes, et le déploiement des phases 2 et 3 de la formule d’abonnement Libertan pour les usagers des transports en commun.

D’autres villes de l’Ouest sont également impactées : comme le projet de nouveau tramway de l'agglomération de Caen, prévu pour 2018, et la ligne B du tramway d'Angers, la réalisation d’un téléphérique urbain à Brest, plusieurs lignes de bus à haut niveau de service à Cherbourg ou Laval.
Si la nouvelle va obliger à repenser le financement de ces chantiers, ces derniers ne devraient pour autant pas être remis en cause. La subvention de l’Etat constitue, dans la majeure partie des cas, environ 10% du montant total de travaux.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter