Scandale prothèses PIP : "Les dispositifs de contrôle ont fonctionné"

DirectLCI
Scandale des prothèses PIP, sécurité sociale, accusation de conflits d'intérêt, Mediator, égalité des chances, formation des orthophonistes : Nora Berra a répondu à vos questions en chat.

Lechat : Que retirez-vous de votre voyage américain ?
Une belle mobilisation des femmes au niveau international pour la place des femmes dans la société. On se rend compte que les freins à la promotion des femmes sont équivalents dans la plupart des pays du monde, ce qui donne un sens a une action concertée.

Solal : Quels processus de contrôles sont mis en place avant que des prothèse se retrouvent sur le marché ? N'y a t-il pas une faillite des autorités de contrôles dans l'affaire des prothèses PIP ?
Non, les prothèses sont des dispositifs médicaux. Ils sont soumis a enregistrement au niveau de l’agence du médicament. Devant des fuites de silicone, l’agence a immédiatement procédé a des investigations, ce qui a conduit a la découverte de la fraude du fabricant et au retrait immédiat du marche. Les dispositifs de contrôle ont donc fonctionné.

Nagyboska : Vu le trou déjà béant de la sécurité sociale, pourquoi faire rembourser par cette dernière les 30 000 opérations nécessaires après le scandale des implants mamaires PIP. Pourquoi ne pas faire payer les vrais responsables, à savoir l'entreprise ?
Mon premier devoir est de soustraire les femmes à un facteur de risque potentiel lié au silicone industriel utilisé frauduleusement par le fabricant. Seule l'ex-plantation sera remboursée. La réimplantation sera prise en charge seulement dans les cas de reconstruction.

"Une nécessite de rendre totalement transparent le processus d'évaluation des médicaments".

Sigu : Le scandale du Mediator a été possible en raison du manque d'indépendance des autorités de santé française par rapport à l'industrie pharmaceutique. Vous êtes vous même issu du milieu des laboratoires. Comment pouvez-vous être crédible pour sauvegarder l'intérêt général alors que vous êtes juge aujourd'hui, et partie hier et peut être demain ?
Vous faites un amalgame entre une situation professionnelle passée avec laquelle je n'avais déjà plus de lien a ma prise de fonction et les responsabilités que j exerce aujourd'hui. A vous lire, parce que j'ai exercé pendant près de 20 ans comme médecin hospitalier je serais disqualifiée pour parler de santé publique ou d'organisation hospitalière.

Ben : On ne parle pas de votre passé hospitalier mais de votre passé au sein des labos jusqu'en 2009 ?
Je suis d'accord avec vous sur la nécessite de rendre totalement transparent le processus d'évaluation des médicaments. C est ce que nous avons fait avec la loi du médicament qui évitera a la fois les conflits d intérêt ou les insinuations malveillantes...

Lo : Quelle est votre position sur la réforme de la formation des orthophonistes, à qui Mr Bertrand propose un Master 1 (qui n'existe pas) au lieu d'un Master 2, seul grade susceptible de garantir une formation initiale de qualité au regard de leur champ de compétences de cette profession et des avancées de la science.
Ce qui compte, c'est le contenu et la durée des études. La durée qui était de 3 ans a été prolongée a 4 ans. L'équivalence universitaire est donc de Master 1, comme c'est le cas pour les kinés par exemple. Ce qui ne vous empêche pas d'acquérir de nouvelles compétences dans un cursus additionnel correspondant a un M2.

Christel : Les études n'étaient pas de 3 ans mais de 4 depuis 25 ans. il n' y a donc là aucune amélioration et même une régression du fait d'une baisse du nombre d'équivalents.
La refonte des études médicales et paramédicales répond a une nécessaire cohérence globale et donc a une recherche d'équilibre. Il ne peut pas y avoir de cas particulier.

"L'honneur de la politique est de rester fidèle à ses engagements"

Caro2012 : Vous avez abandonné vos fonctions d'élus pour devenir ministre au nom du non cumul des mandats, ce qui vous honore. En avez-vous parlé à Xavier Bertrand, maire et ministre ?
Ma décision est personnelle. Je ne suis pas choquée par une fonction nationale et un mandat local, encore faut il trouver le temps d'honorer l'engagement pris devant les électeurs. Je vois tout de même une différence entre l'exécutif d'une ville petite ou moyenne et celui d'une grande collectivité.

JPBCB : Rama Yade a quitté l'UMP, Boutin attaque Sarkozy à chaque prise de parole, Dati est en guerre ouverte avec Fillon, Woerth traverse le désert, (tunisien) en compagnie d'Allliot-Marie, Morin est candidats à droite contre Sarkozy. Manifestement, le passage au gouvernement laisse de grosses traces. Cela vous inspire quoi ?
Ce n'est pas parce qu’on quitte le gouvernement qu’il faut s’en désolidariser. L'honneur de la politique est de rester fidèle a ses engagements.

Tonio20 : Cela pose t-il problème d'être assise à la même table du conseil des ministres que Gérard Longuet, ancien militant d'extrême droite, concepteur du premier programme du FN en 72, et fervent colonialiste dans sa jeunesse (occident, GUD) ?
Les gens peuvent changer, c'est même parfois souhaitable et quand cela se passe, le droit a l’oubli doit s'exercer. A la jeunesse la révolution, à la maturité, la raison.

"L'égalité des chances, un idéal"

Moussa : Trouvez-vous normal que des personnes condamnés par la justice (Alain Juppé, Brice Hortefeux, Gérard Longuet...) soit ou ait été ministre de Nicolas Sarkozy ? Le même, qui s'était fait élire en prônant "la république irréprochable ?"
Quand on a payé ses dettes avec la société, on redevient citoyen de plein droit ! La condamnation morale a vie n'aurait pas de sens.

Vincil : Vous êtes issus d'une famille nombreuse, immigrée et vous êtes arrivé jusqu'au plus hautes sphères privées et publiques de la société. Quel regard portez-vous sur le concept d'égalité des chances ? Quelle est sa réalité aujourd'hui ?
L égalité réelle des chances reste pour moi un idéal pour lequel je suis très engagée au quotidien. Attention a ne pas faire d'amalgame entre égalité des chances et l'égalitarisme tel que la gauche la prône. Je crois que l'égalité des chances permet de couronner un effort personnel et un mérite, l'égalitarisme est un nivellement vers le bas indépendant de toute implication personnelle. Cela veut dire aussi que l'Etat se doit d'offrir les conditions a chacun de réaliser son parcours en fonction de ses efforts et de ses mérites.

Chat : Baisse des indemnités journalières pour les arrêts maladie, jour de carence pour les fonctionnaires, hausse des inspections… Les malades sont-ils tous des tricheurs en puissance, selon vous?
Certainement pas! Notre modèle de protection social est exemplaire, et il n'a pas d'équivalent dans le monde. Mais pour le préserver dans une période tourmentée, il faut que ce bien commun fasse l'objet d'un effort collectif. Les maladies graves et couteuses restent prises en charge a 100%, et le reste a charge dans notre pays est le plus faible au monde après la suède.

"Je ne me reconnais pas dans une embauche a l'image."

Jean-Pierre95 : Quels engagements l UMP est prête a prendre sur la dette et les systèmes de retraite des fonctionnaires plutôt que des promesses qui ne sont jamais tenues ?
Ce gouvernement est engagé dans la réduction des dépenses et des déficits, et dans la préservation de notre protection sociale dont la retraite. Nous ne sommes pas dans les promesses, nous sommes dans le réalisme transparent et l'action. Les promesses sont par exemple de dire que nous avons les moyens de revenir a la retraite a 60 ans ! ce ne sont pas les nôtres.

Ilona : Ne craignez vous pas de subir le sort des ex-"ministres issues de l'immigration" Rachida Dati et Rama Yade, embauchées pour l'image et lâchées par l'UMP?
Je ne me reconnais pas dans une embauche a l'image. Pour le reste, nulle personnalité politique n'est propriétaire de son poste! Ce qui compte, c'est l'engagement, le travail et d'honorer la confiance qu'on vous a fait.

Jean 75 : quel rôle voulez vous jouer pour 2012 auprès du candidat Sarkozy ?
Je poursuivrais mon engagement auprès du président en y mettant toute ma conviction et mon énergie. J'incarnerai comme ministre, comme femme, comme membre de la diversité tout ce mouvement que Nicolas Sarkozy a su mettre en route pour orienter la France vers son avenir.

"J'assume pleinement la vidéo des jeunes UMP"

Ben : Soit vous avez de très faibles revenus, et vous avez accès a la CMU, soit vous gagnez correctement votre vie et vous payez une mutuelle. Mais pour les gens qui gagnent un SMIC, pas de CMU et les mutuelles sont trop chères ! Quelles mesures proposez-vous pour venir en aide a ces familles qui n'ont droit a rien mais doivent payer pour leur sante ?
Nous avons pris des mesures dans la dernière loi de finance de la sécurité sociale (2012) pour permettre a davantage de personnes a faibles revenus de bénéficier d'une mutuelle : nous avons relevé a 35% le plafond de la CMU pour l'aide a l'acquisition d'une complémentaire santé (ACS) que vous pouvez demander a votre CPAM, dès 2012.

Testy : Pourquoi ne pas assumer la vidéo mise en ligne par les jeunes UMP du Rhône pour leur anniversaire ? La supprimer de votre blog, n'est-ce pas reconnaitre que vous avez honte d'y avoir participé ?
Ceux a qui elle s'adressait l'ont tous vu et l'anniversaire est passé ! Manifestement ceux a qui elle ne s'adressait pas l'ont tous vu aussi, ce qui m'a beaucoup amusée. J'assume pleinement cette vidéo et là où elle est, elle n'a plus besoin de support pour être vue ! Mais je reconnais qu'il y a de grandes marges de progrès avant de présenter mon prochain film a Cannes !

Un dernier mot ?
Je vous souhaite a tous de bien finir l'année et de bien démarrer la prochaine avec de bonnes résolutions pour une bonne santé. Sortez couverts !
 

► Découvez la contre-interview de Nora Berra. Nous lui avons soumis des... réponses en lui demandant de faire les questions. Un exercice renversant :

Prenez le Metro de l'actu sur Facebook  et  Twitter

Plus d'articles

Sur le même sujet