Science po Aix finalement maintenu dans le concours commun des IEP de province

FRANCE

ETUDES SUPERIEURES - Le réseau des Instituts d'études politiques de province a décidé de maintenir "à titre transitoire et conditionnel" l'établissement d'Aix-en-Provence dans le concours commun à ces écoles, selon un communiqué publié lundi. Une décision qui met temporairement fin à la polémique provoquée par l'externalisation des diplômes à l'étranger.

La direction de Science po Aix a tremblé. Les étudiants ont commencé à grogner. Mais le réseau des Instituts d'études politiques (IEP) a finalement mis fin temporairement à la polémique provoquée par l'externalisation des diplômes par le biais de partenariats controversés avec des écoles privées, en France (Institut de gestion sociale, Centre d’études supérieures industrielles, par exemple) comme à l'étranger (qui ont permis la création de “Sciences Po Île Maurice” , “Sciences Po Réunion”, “Sciences Po Arménie” ou encore un accord avec l’Université professionnelle d’Afrique de Kinshasa (RDCongo). Les postulants à l'entrée de l'établissement aixois pourront continuer à présenter le concours commun aux IEP de province.

Pour l'instant en tous cas, le réseau ayant pris une décision "à titre transitoire et conditionnel", a-t-il indiqué dans un communiqué publié lundi soir. La menace planait depuis la fin du mois de septembre lorsque les responsables des six autres IEP - Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Toulouse et Saint-Germain-en-Laye - avaient sommé le directeur de Science Po Aix, Christian Duval, de s’expliquer.

Le maintien de l'IEP dans le réseau en sursis

Celui-ci a “apporté des réponses à une partie conséquente des questions posées par ses homologues du réseau : liste des conventions de partenariat, résiliations réalisées ou en cours de l’ensemble des conventions objets de contestations, état des lieux des inscrits dans les formations externalisées, arrêt de toute forme de publicité pour les diplômes nationaux de master externalisés”, ont-ils estimé dans le communiqué.

Un audit mené par Aix-Marseille Université ainsi qu'une expertise juridique entreprise par la Direction générale de l’Enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle (DGESIP) sont actuellement en cours.“Un point précis serait réalisé une fois l’ensemble des informations et des expertises rassemblées, à l’issue des concours 2015, aux fins de statuer sur le maintien de Sciences Po Aix dans le réseau”, ajoutent les directeurs des IEP.

Lire et commenter