Sciences-po Aix : les étudiants demandent la démission du directeur

FRANCE

EDUCATION - Les étudiants étaient réunis hier pour demander la démission de Christian Duval. Ils lui reprochent la mise en place de partenariats qui fragilisent la position de l'établissement aixois parmi les autres IEP de province.

Les étudiants de Science Po Aix sont en colère. Cent cinquante élèves de l'Institut d'Etudes Politiques (IEP) d'Aix-en-Provence ont manifesté, ce mardi, pour réclamer la démission du directeur de l'établissement Christian Duval après la menace, faite par six autres IEP, d'exclure Aix du concours commun d'entrée.

Aux cris de "Duval démission", les manifestants ont déposé un diplôme sur un cercueil placé devant la porte de l'institut. Les étudiants réclament l'annulation de tous les partenariats noués par l'IEP d'Aix avec d'autres écoles notamment à l'étranger qui délivrent, selon eux, des "diplômes au rabais".

Début octobre, les responsables de six autres instituts de Science Politique, Lille, Lyon, Rennes, Strasbourg, Toulouse et Saint-Germain-en-Laye ont sommé Christian Duval de s'expliquer sur cette externalisation des diplômes, menaçant d'exclure Science Po Aix du concours commun d'entrée.

Responsabilité engagée devant le conseil d'administration

Christian Duval doit s'expliquer devant eux jeudi et espère obtenir, une sortie de crise. "J'ai dénoncé tous les partenariats avec les écoles à l'étranger où, depuis 2012, nous organisions en formation continue ou en alternance le master Managment de l'information stratégique", a-t-il précisé hier. Il rencontrera jeudi également la directrice générale de l'Enseignement supérieur.

"Je comprends les étudiants même si leurs neuf représentants au conseil d'administration avaient voté ces partenariats", assure le directeur qui a reçu, la semaine dernière, Christine Lagarde, la présidente du FMI étant présidente du conseil d'administration de l'IEP d'Aix-en-Provence. A l'issue d'un audit commandé à "une commission indépendante de l'Université Aix-Marseille", portant sur les différentes externalisations des formations à l'étranger, "j'engagerai ma responsabilité devant le conseil d'administration", a annoncé Christian Duval.

Lire et commenter