Se doper pour mieux réussir ses examens ? La pratique n'est pas sans risque

Se doper pour mieux réussir ses examens ? La pratique n'est pas sans risque
FRANCE

A l'approche des examens de fin d'année, de plus en plus d'étudiants auraient recours au "dopage cérébral". Consommation de compléments alimentaires censés booster la mémoire, détournement de médicaments pour développer la concentration ou utilisation de casque à électrodes pour apprendre plus vite, certains de ces usages ne seraient pas sans risque.
Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent