Se doper pour mieux réussir ses examens ? La pratique n'est pas sans risque

Se doper pour mieux réussir ses examens ? La pratique n'est pas sans risque

A l'approche des examens de fin d'année, de plus en plus d'étudiants auraient recours au "dopage cérébral". Consommation de compléments alimentaires censés booster la mémoire, détournement de médicaments pour développer la concentration ou utilisation de casque à électrodes pour apprendre plus vite, certains de ces usages ne seraient pas sans risque.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

Variant Omicron : le vaccin favorise-t-il l'infection au Covid via des "anticorps facilitants" ?

Un patient atteint de pneumothorax s'est-il vu refuser le droit d'être opéré parce qu'il était non-vacciné ?

Faut-il que je paye le raccordement à la fibre de mon domicile ? Le 20H vous répond

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.