Sécurité : 2800 suspects sous les radars de la DGSI

DirectLCI
La décapitation barbare d’Hervé Cornara est une première sur le sol européen. L’accomplissement d’un tel acte souligne le manque de moyen du renseignement français. Pourtant, depuis les attentats de janvier, ils avaient été renforcés. Les enquêteurs arrêtent un homme tous les trois jours mais les suspects sont trop nombreux.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter