Sécurité routière : 650 euros d'amende pour les entreprises qui ne dénoncent pas le conducteur lors d'infractions

FRANCE
Même si les chiffres de la sécurité routière sont meilleurs en septembre qu'en 2014 où la hausse de la mortalité était de 3,5%, le délégué interministériel à la sécurité routière Emmanuel Barbe, a expliqué qu’il fallait "varier les types de contrôles et réparer des mécanismes". Par exemple, introduire une nouvelle sanction pour que les entreprises puissent "dénoncer les gens qui conduisent leur véhicule".
Lire et commenter