Selon Christian Estrosi, les Roumains peuvent nuire à la tranquillité des Niçois

Selon Christian Estrosi, les Roumains peuvent nuire à la tranquillité des Niçois

France
DirectLCI
POLITIQUE – Le maire de Nice, en campagne pour sa réélection, fait le lien entre étrangers et insécurité, évoquant notamment l’entrée de la Roumanie dans l’espace Schengen.

Les Roumains, et plus généralement les étrangers, menacent la tranquillité des Niçois ? Christian Estrosi l’a laissé entendre jeudi dernier devant près de 1500 de ses supporters enthousiastes, agglutinés au palais de la Méditerranée à l’occasion de la présentation de son "Projet pour Nice" .

"Je prends l’engagement de continuer à vous protéger par tous les moyens et à m’opposer à tout ce qui peut nuire à votre tranquillité. Cet engagement, il me conduira à poursuivre la résistance face aux politiques gouvernementales laxistes en matière d’action pénale, de sécurité et d’immigration" a développé Christian Estrosi, avant de lancer : "Refusons l’intégration de la Roumanie et de la Bulgarie dans l’espace Schengen !"

Evolution depuis 2009

Un argument que le candidat Estrosi reprend dans son fascicule de campagne regroupant "100 actions pour plus de vie", au chapitre de la sécurité. Ce lien suggéré entre immigration et insécurité marque une évolution dans le discours de Christian Estrosi. Invité de la matinale de RTL au 2009 , en tant que député rapporteur de la proposition de loi contre les violences commises en bandes, Christian Estrosi "se refusait" à l’époque à reconnaître un lien entre immigration et insécurité (à 4’30).

Mais en juillet dernier, le député-maire de Nice avait créé et alimenté une polémique nationale avec son "mode d'emploi" pour "mater" les gens du voyage, imaginé après que le stade des Arboras, à Nice Ouest, a été envahi par des caravanes. Un discours qualifié alors d’"imbécile et dangereux" par le ministre délégué à la Ville, François Lamy, tandis que le porte-parole du PS, Eduardo Rihan Cypel, estimait que ce dernier cherchait à "faire plus dur que le FN".

Sur le même sujet

Lire et commenter