Sentinel-1A : un nouveau satellite européen pour scruter la planète

Sentinel-1A : un nouveau satellite européen pour scruter la planète

DirectLCI
SCIENCES - Dans le cadre du programme européen d'observation de la Terre, un nouveau satellite doit être mis sur orbite jeudi depuis la Guyane française. Le but est d'observer les évolutions environnementales et de réagir rapidement en cas de catastrophe naturelle.

Voir la surface de la Terre même par temps couvert, plonger à 700 km de distance à travers les arbres de la forêt amazonienne, suivre les méandres des rivières malgré la nuit : ces vues du ciel ultra-précises seront bientôt à disposition des scientifiques grâce à Sentinel-1A. Le satellite, doté d'un instrument radar de pointe, sera mis en orbite jeudi en Guyane française par une fusée Soyouz dans le cadre du programme européen d'observation de la Terre Copernicus.

Cartographier l'ensemble de la Terre

Sentinel-1A n'est pas un gadget : il permettra de surveiller la baisse du niveau des mers, la fonte des glaces, les marées noires ou encore les glissements de terrain. Le satellite, construit par Airbus Defence & Space avec une durée de vie de sept ans, sera ainsi un outil crucial dans les missions environnementales, mais aussi de sauvetage.

C'est en effet le premier satellite européen à avoir été spécifiquement conçu pour réagir rapidement en cas de catastrophes naturelles, afin d'informer quasiment en direct les équipes sur le terrain. Il sera rejoint l'an prochain par son petit frère, Sentinel-1B. Ensemble, ils permettront de cartographier l'intégralité de la Terre en seulement six jours. Quatre autres satellites de la même famille doivent être lancés dans les années à venir avec des missions dédiées, comme la surveillance de la couverture végétale de la Terre, la température des mers, la météorologie et la climatologie.

Plus d'articles

Sur le même sujet