Série d'interpellations après les tirs de kalachnikov à Marseille

Série d'interpellations après les tirs de kalachnikov à Marseille

DirectLCI
FAIT DIVERS - Une série d'interpellations a eu lieu mardi dans la cité de la Castellane après la découverte lundi d'une cache d'armes et les tirs à la kalachnikov. Quatre locataires faisant office de nourrices ont été placés en garde à vue.

Les enquêteurs ratissent large après les coups de feu dans la cité de la Castellane. Quatre personnes ont été interpellées et placées en garde à vue mardi dans le cadre de l'enquête sur la découverte d'une cache d'armes lundi dans l'un des bâtiments inspectés par les forces de police.

Ces arrestations n'ont à priori aucun lien avec le commando d'hommes armés qui a fait irruption lundi dans la cité. "Il s'agit de locataires d'un immeuble qui étaient des nourrices (personnes rémunérées en échange de services pour les trafiquants, ndlr) pour garder de la drogue et des armes", confie à metronews une source proche de l'enquête.

L'enquête sur les tirs se poursuit

Au lendemain des tirs de kalachnikov vus et entendus par les habitants, les enquêteurs de la police judiciaire s'attachent maintenant à établir le "déroulement exact des faits".

"Nous voulons savoir ce qui s'est passé avec certitude", a expliqué une source proche du dossier, expliquant que des "auditions" étaient encore en cours. "On nous parle d'individus cagoulés (...). Nous cherchons à savoir ce qu'ils étaient en train de faire", a ajouté cette source.

EN SAVOIR + >> Drogue, kalachnikovs : la Castellane au bord de la crise de nerfs

Un véhicule retrouvé

"Il y a un premier appel pour signaler des individus cagoulés", détaille-t-elle. "Après, il y a des tirs, c'est indiscutable, contre la police", précise-t-elle, mais les enquêteurs s'interrogent sur d'autres tirs, postérieurs ou antérieur, sachant que les policiers ont retrouvé " des douilles à un seul endroit.

Par ailleurs, "un véhicule, une BMW faussement immatriculée", a été retrouvé à proximité de l'appartement investi lundi par les forces de l'ordre et dans lequel sept kalachnikovs et plusieurs kilos de drogue ont été retrouvés. Les enquêteurs ont saisi dans cette voiture "deux fusils à pompe, 400 cartouches de gros calibre et un gilet pare-balles".

EN SAVOIR + >> Coups de feu à Marseille : "Quand j'ai entendu tirer, je me suis baissé pour me protéger"

Des policiers pris pour cible

Appelés par des riverains pour des coups de kalachnikov tirés en l'air, des policiers ont été pris pour cible lundi matin dans la cité sensible de la Castellane, lieu emblématique des quartiers Nord, connu pour être une plaque tournante du trafic de drogue.

Ces tirs sont intervenus quelques heures avant la visite du Premier ministre, Manuel Valls, venu présenter des résultats "encourageants" dans la lutte contre la délinquance et qui a qualifié ces tirs d'"inacceptables".

EN SAVOIR + >> La venue de Valls perturbée par les kalachnikovs

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter