Servian : il tue son cambrioleur... et est désormais suspecté d'avoir tout manigancé

Servian : il tue son cambrioleur... et est désormais suspecté d'avoir tout manigancé

DirectLCI
FAIT DIVERS - Le propriétaire du Jardin Saint-Adrien à Servian, près de Béziers, a été présenté devant le juge vendredi matin dans le cadre de l'enquête sur le cambriolage de sa maison. Déjà mis en examen pour homicide volontaire, il est désormais mis en examen pour complicité de tentative de vol avec arme.

Daniel M., propriétaire d'une maison de Servian, près de Béziers dans l'Hérault, a-t-il joué un rôle dans le cambriolage dont il a été victime le 5 octobre dernier ? La justice s'interroge et l'a placé en détention. Ce jour là, l'homme avait tiré avec une arme sur l'un des deux hommes cagoulés qui s'était introduit chez lui.  


Alors que les faits penchaient en faveur de la légitime défense dont il pouvait, à première vue se prévaloir, des divergences dans les déclarations du couple avaient amené les enquêteurs à la plus grande prudence.  L'homme était déjà mis en examen pour homicide volontaire et placé sous contrôle judiciaire. Le parquet a requis son placement immédiat en détention provisoire. Le juge des libertés et de la détention a ensuite décidé d'incarcérer Daniel M.


Selon M. Jean-Marc Darrigade, avocat de Daniel M. : "Si ce qui est avancé est vrai, c'est un véritable retournement. Sinon, ce sera un soufflet."

Selon l'enquête, il y aurait un "lien" entre les cambrioleurs et le propriétaire des lieux.

Rappel des faits, le 5 octobre dernier, Daniel Malgouyres le propriétaire d'une maison de Servian, près de Béziers dans l'Hérault, tue un cambrioleur. 


L'homme est placé en garde à vue. L'enquête avait été confiée à la section de recherches de la gendarmerie pour déterminer notamment s'il était en situation de légitime défense.  


Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux cambrioleurs armés et cagoulés s'étaient introduits dans la maison du propriétaire, et l'avaient violemment menacé ainsi que son épouse, tabassant le couple, à la recherche d'un coffre-fort.


L'un des cambrioleurs était monté à l'étage, et le propriétaire des lieux s'était alors saisi d'une arme, tirant mortellement. Les enquêteurs cherchent à déterminer si l'arme appartenait au propriétaire ou si c'était celle des cambrioleurs. 


Selon l'enquête, il y aurait un "lien" entre les cambrioleurs et le propriétaire des lieux. Le parquet a requis le placement immédiat en détention provisoire. Le juge des libertés et de la détention a ensuite décidé d'incarcérer Daniel M. ce vendredi soir.

Plus d'articles

Sur le même sujet