"Si je peux marcher..." : blessé à La Bonne Bière le soir des attentats, il se confie à TF1

DirectLCI
Quatre semaines après les attentats de Paris, qui ont coûté la vie à 130 personnes, ils sont encore 60 blessés à être hospitalisés. Claude-Emmanuel, client de la brasserie La Bonne Bière le soir des attaques, cherche comme tous les blessés à se reconstruire. S'il "n'éprouve aucune haine", l'homme rêve de pouvoir marcher à nouveau. Pour les aider, lui et les autres victimes, médecins et psychologues les accompagnent et demeurent à leur écoute.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter