Somalie : le Français tué lundi était originaire de Lille

Somalie : le Français tué lundi était originaire de Lille

France
DirectLCI
AFRIQUE - Le jeune salarié français de l'ONU tué lundi en Somalie était originaire de Croix, près de Lille. Clément Gorrissen, âgé 28 ans, avait fait ses études à l'IEP de la capitale du Nord.

Le choc à Lille. L'un des deux employés de l'ONU tués froidement lundi en Somalie était originaire de l'agglomération. Diplômé en 2010 de l'Institut d'études politiques (IEP) de la capitale du Nord, Clément Gorrissen travaillait dans le pays de la corne de l'Afrique pour l'office des Nations unies sur les trafics illicites. Il avait 28 ans.

"Il avait déjà à 28 ans réalisé son projet"

Né à Croix, dans la banlieue de Lille, le jeune homme avait un temps vécu en Alsace avant de revenir dans la métropole du Nord pour y intégrer l'IEP. Durant ses études, il avait montré son intérêt pour les questions internationales et humanitaires, sur lesquelles il s'était spécialisé. "Il avait présidé une association, le cercle Samarcande, qui réfléchissait sur l'Afrique, l'Asie", a indiqué mardi le directeur de l'IEP de Lille, Pierre Mathiot. Qui a dépeint un garçon "d'une très grande maturité". En intégrant l'agence de l'ONU, le brillant étudiant "avait déjà à 28 ans réalisé son projet", a-t-il ajouté.

Un brillant parcours qui s'est brisé lundi, à sa descente d'avion sur l'aéroport de Galkayo, dans le centre de la Somalie. Clément et son collègue britannique ont alors été abattus par balle, apparemment par un tireur vêtu d'un uniforme de la police. Si tous les regards se sont aussitôt tournés vers les insurgés islamistes shebab, responsables de violences chroniques dans ce pays en guerre civile depuis vingt ans, ceux-ci n'ont pas revendiqué l'attaque. Mais ils s'en sont réjouis, estimant qu’il est "du devoir des Somaliens de cibler les étrangers".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter