Son bébé enlevée par son père pour faire le djihad en Syrie : "Je n'ai jamais perdu espoir"

FRANCE
SOCIETE – Après onze mois d'une interminable séparation, la jeune maman a pu retrouver sa fille Assia, âgée de 28 mois. La fillette avait été emmenée en Syrie par son père, pari faire le djihad.

C'est plutôt souriante et devant une nuée de caméras et de micros que Meriam Rhaiem s'est présentée ce mercredi après-midi. La jeune Villeurbannaise de 25 ans, dont la fille de 28 mois a été enlevée durant onze mois , peut enfin souffler. La semaine dernière, elle a pu retrouver Assia , que son ex-mari avait emmenée en Syrie, où il était parti combattre auprès d'un groupe djihadiste. "Elle va bien, elle n'a pas été maltraitée. Elle est seulement apeurée, quelques fois, souligne Meriam Rhaiem. Elle ne m'a pas reconnue tout de suite mais maintenant, je profite d'elle au maximum." Si la maman est parvenue à récupérer Assia, c'est avant tout grâce à un long dialogue avec son ex-mari.

"En discutant avec lui pendant six semaines, j'ai réussi à le 'ré-humaniser' un peu chaque jour, à le convaincre d'aller en Turquie avec ma fille, notamment en lui expliquant que la situation était dangereuse pour eux. Puis je me suis rendue moi-même en Turquie accompagnée de mon frère. La gendarmerie turque est intervenue dans une chambre d'hôtel et, grâce au gouvernement français, j'ai pu revenir en France avec Assia."

"Impardonnable"

Des conditions de vie de la fillette en Syrie, Meriam Rhaiem affirme ne pas savoir grand-chose. "Je pense qu'elle était gardée par mon ex-mari la moitié du temps, et l'autre moitié par des femmes", répond-elle. Aujourd'hui, la jeune mère a aussi une pensée pour les enfants de cette famille recomposée de Villefontaine (Isère) récemment emmenés en Syrie par leurs parents.

"Ce sont des victimes. Il faut se battre, ne pas désespérer. Je suis prête à aider. C'est un dur combat. Moi, je n'ai jamais perdu espoir", confie Meriam. Quant à son ex-mari ? "Il a été embrigadé dans une secte, ce n'est rien d'autre que ça. Ce n'est pas de l'islam. Il doit se faire soigner psychologiquement. Mais ce qu'il a fait reste impardonnable."
 

Lire et commenter