Soyez solidaires en achetant un tee-shirt design

Soyez solidaires en achetant un tee-shirt design

DirectLCI
COMMERCE – Fresh Collabs, site de e-commerce lancé par trois Nantais, propose chaque semaine une collection exclusive de tee-shirts en coton biologique. Sur chaque produit, 5 euros sont reversés à une cause humanitaire mise en avant sur le site.

Des créateurs au service de l’humanitaire. Lancé lundi par trois Nantais, le site internet Fresh Collabs propose chaque semaine une collection exclusive de sweats et tee-shirts en coton biologique et en édition limitée… pour soutenir une cause humanitaire.

"Les vêtements sont mis en vente du lundi matin au dimanche soir", explique Manuel Leray, le directeur général. "Sur chaque produit vendu, 5 euros sont reversés à une cause humanitaire." Ce renouvellement constant des collections permet ainsi de soutenir financièrement 52 projets différents par an.

"Un projet qui a un vrai sens"

"C’est le moyen pour des clients qui ne sont pas investis dans une association de réaliser par un acte simple, en se faisant plaisir, un geste pour une cause qui peut les toucher", indique Manuel. "Le principe peut aussi les sensibiliser à l'humanitaire, en voyant où va concrètement leur argent."

En effet, tout sur le site de e-commerce est fait pour mettre en avant les projets soutenus : vidéos présentant la cause, photos, focus sur l’association de la semaine sont affichés, avant même la présentation des produits. Cette semaine, l’argent recueilli ira à Opals, association qui lutte contre le virus du sida en Afrique. La semaine prochaine, les fonds seront pour Agronomes et vétérinaires sans frontières, qui soutient l’agriculture paysanne. "On n’a pas de critère de sélection ou de taille pour les associations aidées", précise Manuel. "Mais il est essentiel qu’elles se montrent emballées par notre concept. Nous voulons entamer une collaboration de long terme avec elles."

Les créateurs "choisissent leur cause"

La démarche est la même avec les designers invités à dessiner ces collections éphémères : "Il n’y a pas de profil type, seul le talent prime", indique Manuel. "Ils ont carte blanche sur la partie créative, mais choisissent la cause pour laquelle ils vont travailler. Leur profil et leur travail sont ensuite mis en avant sur notre site."

L’objectif, à terme, est d’atteindre les 500 pièces vendues chaque semaine. "C’est plus qu’une collection qu’on propose, mais un projet qui a du sens", estime Manuel. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter