Suicides à France Telecom : les soupçons d’une politique de déstabilisation des salariés

DirectLCI
Entre 2008 et 2009, 35 salariés du groupe France Telecom se donnent la mort. En juillet 2009, un salarié marseillais écrivait avant de se suicider : "Je me suicide à cause de mon travail, c’est la seule cause". L’entreprise et son ancien dirigeant Didier Lombard sont soupçonnés d’avoir mis en place une politique de déstabilisation des salariés pour accélérer les départs. Le parquet de Paris demande un renvoi en correctionnelle. Il pourrait s’agir de la première affaire de harcèlement moral institutionnalisé.

Plus d'articles

Lire et commenter