Tabassé pour avoir demandé à des squatteurs de faire moins de bruit

Tabassé pour avoir demandé à des squatteurs de faire moins de bruit

DirectLCI
FAIT DIVERS – La scène se passe à Saint-Priest, près de Lyon, dans la nuit de jeudi à vendredi. Un père de famille de 26 a été roué de coups par des jeunes à qui il avait demandé de faire moins de bruit. Une enquête a été ouverte.

Son intervention lui aura valu dix jours d'ITT. Dans la nuit de jeudi à vendredi, à Saint-Priest, un père de famille de 26 ans a été roué de coups par un groupe de squatteurs qui traînaient en bas de son immeuble.

"Mon conjoint en a eu marre du bruit, et il est allé les voir pour leur demander de se calmer. C’est de là que tout est parti. Je l’ai vu prendre des coups de poing et des coups de pied de partout, explique sa compagne, âgée de 27 ans, dans les colonnes du journal Le Progrès . Ils étaient six ou sept jeunes à le frapper. Je leur criais d’arrêter. En partant, ils m’ont lancé un marteau qui a brisé la vitre de ma cuisine et m’ont dit : "'Toi, fais gaffe, on va revenir avec une arme.'"

"D'habitude, ça ne va pas plus loin"

La victime, qui a été hospitalisée une journée, ne se souvient "plus vraiment de ce qui s'est passé." Une enquête a été ouverte pour tenter d'identifier les agresseurs. "Depuis plusieurs semaines, il y a des rassemblements de jeunes. Nous intervenons d’ailleurs très régulièrement à l’initiative ou à la demande de riverains contre ces regroupements récurrents, indique de son côté la commissaire Sophie de Montlas, interrogée par le quotidien régional. Ces groupes sont souvent une source d’incivilités, mais, d’habitude, ça ne va pas plus loin." 

Le couple, parents d'un bébé de sept mois, compte déménager dans les prochains jours. Une décision qui n'a pas rapport direct avec l'agression. "Mais c’est vrai qu’après ça, je ne me serais pas vue rester ici, avec la peur de recroiser ces jeunes."
 

Plus d'articles

Sur le même sujet

Lire et commenter