Tags racistes et homophobes dans le centre de Toulouse

Tags racistes et homophobes dans le centre de Toulouse

France
DirectLCI
FAIT DIVERS – Des tags racistes et homophobes ont été retrouvés sur les grilles de l'espace des diversités qui abrite des associations dont certaines défendant la cause homosexuelle. Cet incident intervient un jour après des inscriptions retrouvées sur le local de la liste "Place au peuple".

Des inscriptions racistes et homophobes dans le centre de Toulouse. Sur la façade de l'espace des diversités, qui abrite différentes associations dont certaines défendant la cause gay, des individus ont inscrit à la bombe la croix du GUD (organisation d'extrême droite), ainsi que des insultes racistes, homophobes et antisémites.

"Ce sont des actes condamnables, on étudie toutes les actions à mener devant la justice", explique Stéphane Moret, coprésident de l 'association Arc en Ciel hébergée dans les locaux. "Depuis quelques semaines, les différents mouvements "La manif pour tous" et "Jour de colère" incitent à ces accès de haine", regrette encore Stéphane Moret. La mairie de Toulouse a annoncé par la voix de son maire Pierre Cohen qu'elle portait plainte.  

Les locaux de la liste "Place au peuple" également visés

Alors que les services municipaux s'affairaient dimanche matin à effacer les tags, le même sentiment de colère prédominait parmi les candidats de la liste "Place au peuple" conduite par Jean-Christophe Sellin et Myriam Martin. Leur permanence de campagne a elle aussi été taguée avec des croix gammées dans la nuit de vendredi à samedi.

"Je demande officiellement au préfet de région et à Manuel Valls, il vient à Toulouse à la fin du mois parler de racisme, afin que ces agissements cessent immédiatement", a réagi dimanche la tête de liste de "Place au peuple". " Cet acte intervient après la dégradation à deux reprises ces dernières semaines du local du Front de Gauche. Le mouvement "Jeunesses nationalistes" est clairement visé par Jean-Christophe Sellin qui affirme avoir retrouvé des autocollants sur l'entrée du local de campagne. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter