Tarn : un apprenti pâtissier séquestré par un forcené durant 24 heures

FRANCE
FAIT DIVERS - Fin octobre, un jeune apprenti pâtissier de cette ville du Tarn a été enlevé par un déséquilibré âgé de 17 ans et retenu durant une journée, selon "La Dépêche du midi". Recherché par les habitants de la commune, la victime est finalement sorti indemne de cet épisode, tout comme son agresseur qui a été interné.

L'épisode date du 26 octobre mais anime encore les discutions à Rabastens. Dans la soirée, l'apprenti pâtissier a été enlevé par un jeune homme de 17 ans, armé d'une hachette, qui venait de s'échapper d'une voiture de gendarmerie, rapporte La Dépêche du Midi . Celle-ci devait le mener dans un hôpital psychiatrique pour internement.

La victime, âgée de 16 ans, était alors au téléphone avec un ami qui donne l'alerte après avoir entendu ses derniers mots: "Fais pas le con, ne fais pas ça". Sous la menace et les coups de pied et de poing de son agresseur, celui-ci marche toute la nuit, tête baissée, vers le village de Salvagnac puis retourne à Rabastens avant de poursuivre vers le hameau de Saint-Wast.

Treize voitures et 50 personnes mobilisées

Pendant ce temps, les secours s'organisent. Des affichettes sont distribuées sur le marché. Treize véhicules et 50 personnes sont mobilisés et quadrillent la ville. La brigade canine est également sur place.C'est finalement vers 22 heures que le jeune pâtissier est reconnu dans les rues de la ville. "Nous l'avons appelé. Il ne répondait pas. Nous nous sommes approchés et le mec à ses côtés lui a mis aussitôt la hachette sous la gorge. Nous avons tenté de le raisonner. Ce n'était pas du cinéma", raconte un des témoins présents, à La Dépêche du midi.

"J'ai senti que cela allait très mal finir. Je me suis approché et j'ai pu écarter l'agresseur en le tirant par un bras", poursuit le sauveteur du jeune homme, dans les colonnes du journal. Sain et sauf, celui-ci a été immédiatement conduit aux urgences de Lavaur et a subi une interruption de travail de 10 jours.

Retranché dans la maison de son père, son agresseur est arrêté un peu plus tard par les gendarmes et hospitalisé d'office à Albi. Une plainte a été déposée contre lui et le parquet d'Albi s'est saisi de l'enquête.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter