Taxis en colère : grosses perturbations dans le centre-ville

Taxis en colère : grosses perturbations dans le centre-ville

CIRCULATION – Une centaine de taxis participent depuis mercredi matin à une opération escargot sur une autoroute A8 déjà saturée par la grève à la SNCF.

"On ne va pas s'asseoir sur nos licences payées plus de 300.000 euros! Si Uber continue, moi j'ai plus de travail, je perds tout !" Eric, taxi à Nice depuis cinq ans, s'est fait le porte-parole de "la base" ce mercredi.

Très remontés contre la "concurrence déloyale" de certains "véhicules de transport avec chauffeur", (VTC), des dizaines d'artisans taxis se sont rassemblés à partir de 8 heures à l'aéroport de Nice, où un VTC a eu les pneus crevés à coups de tournevis et où la police a dû intervenir pour séparer une bagarre entre taxis grévistes… et non-grévistes.

Selon un taxi Niçois, "cette année nous avons perdu 50% de notre chiffre d'affaires. On n'a jamais vu arriver autant de voitures de location et étrangères faisant du transport de personnes, notamment pendant le festival de Cannes".

16 km de bouchon sur l'A8

Le convoi, qui réunissait une centaine de voitures selon les forces de l'ordre, a ensuite pris l'autoroute pour Menton peu avant 9 h 30 , à "marche lente". Sur une portion déjà saturée par le trafic en raison de la suppression de cinq trains sur six sur la ligne Les Arcs Vintimille, Escota a enregistré jusqu'à 16 kilomètres de ralentissements entre Antibes et La Turbie.

Arrivés à Menton vers 11 heures pour effectuer la jonction avec une trentaine de collègues de l'est des Alpes-Maritimes, ils ont ensuite emprunté l'autoroute en sens inverse pour revenir à Nice, où ils devaient être reçus par le préfet. Apprenant que seule la directrice de cabinet pourrait les recevoir, les taxis sont partis dans le centre-ville de Nice pour mener de nouvelles opérations escargot.

Fumée noire

Le convoi a provoqué des bouchons sur la Promenade des Anglais. Les taxis ont bloqué deux voies sur la chaussée sud au niveau du Negresco, où ils ont incendié des pneus et des palettes, provoquant un grand panache de fumée noire. Ils ont ensuite rejoint la préfecture, où ils ont finalement été reçus vers 16h30. Vers 18 heures, ils sont repartis manifester en direction de l'aéroport.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la vaccination des enfants au menu du Conseil de défense lundi

Télétravail, vaccination des enfants... Ce qui pourrait être annoncé à l'issue du Conseil de défense lundi

Covid-19 : les Français réticents à utiliser le vaccin Moderna, dont on aura pourtant besoin pour la 3e dose

VIDÉO - Indonésie : l'éruption du volcan Semeru fait au moins 13 morts, des milliers d'habitants ont fui Java

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.