Tempête Petra : 25.000 foyers privés d'électricité sur la façade ouest

Tempête Petra : 25.000 foyers privés d'électricité sur la façade ouest

France
DirectLCI
METEO FRANCE – De nouvelles rafales de vent ont secoué la façade ouest du pays avec des rafales atteignant les 153 km/h dans la nuit de mardi à mercredi. De nombreux arbres sont tombés et 25 000 foyers étaient toujours privés d'électricité mercredi matin.

Moment d'accalmie après une nuit extrêmement agitée . La tempête a en effet sévi dans la nuit de mardi à mercredi sur toute la Bretagne. De nombreuses chutes d'arbres et de câbles EDF ont été causées par les rafales de vent. Près de 25.000 foyers étaient toujours privés d'électricité ce mercredi matin.

> Le Finistère, département le plus touché
Principal victime de ses intempéries, le Finistère. Le département est en effet la plus touché puisqu'il compte 13.000 foyers sans électricité. Par ailleurs, 7000 logements dans les Côtes d'Armor, 4000 dans le Morbihan et 1000 en Ille-et-Vilaine n'étaient également plus alimentés . "Nous sommes encore en phase de diagnostic, en particulier sur les lignes basse tension, nous aurons une idée plus précise des dégâts plus tard dans la matinée", a précisé à l'AFP un porte-parole d'ERDF.

> 450 interventions des secours en Bretagne
Le gros de la tempête a touché la pointe bretonne entre 18h00 et 22h00 mardi et les sapeurs-pompiers ont réalisé quelque 450 interventions liées à la tempête depuis mardi soir, en immense majorité liées à des chutes d'arbres et autres dégâts matériels, selon la préfecture. Mais la nature n'a pas dit son dernier mot. Mercredi matin, le vent se renforçait à nouveau et le pont d'Iroise, à Brest, a été coupé à la circulation, tout comme la route nationale reliant Brest à Quimper, fermée en raison de chutes d'arbres, selon cette même source.

> Vigilance maintenue pour neuf départements
Se voulant rassurante, la préfecture souligne qu'il s'agit d'une "situation classique de tempête hivernale" mais que la vigilance reste de mise avec notamment une forte houle en mer qui fait craindre des débordements lors de la marée haute du début de matinée. Ainsi, neuf départements de la Manche et de l'Atlantique sont toujours maintenus mercredi matin en vigilance orange "vagues-submersion" par Météo-France, (Charente-Maritime, Côtes-d'Armor, Finistère, Gironde, Landes, Loire-Atlantique, Morbihan, Pyrénées-Atlantiques et Vendée). Seul le Finistère est encore en vigilance orange "vent". Par précaution, la compagnie maritime Brittany Ferries a donc retardé ou annulé plusieurs traversées à destination de l'Espagne et de l'Angleterre.

> Risque d'avalanches dans les Pyrénées
Enfin, dans les Pyrénées-Atlantiques, la préfecture a par ailleurs annoncé un risque d'avalanches de niveau 4 (sur 5) sur les massifs pyrénéens Aspe-Ossau, le Pays basque et le secteur de Barétous, au sud d'Oloron-Sainte-Marie.

> A quand le retour au calme ?
La fin de la vigilance orange vagues-submersion est prévue pour la nuit prochaine, et la fin de la vigilance orange "vent" pour le Finistère dès 11h00 ce mercredi.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter