Terrorisme : Larossi Abballa "avait le droit d'être entièrement libre, il avait purgé sa peine"

France
DirectLCI
Larossi Abballa, le meurtrier du couple de policiers, était suivi des services de renseignement, et placé sur écoute depuis le mois de février. Incarcéré pendant deux ans et demi pour avoir appartenu à une filière de recrutement djihadiste, le terroriste ne portait pas de bracelet électronique. Pour Georges Brenier, l'explication est simple : "Il avait le droit d'être entièrement libre, il avait purgé sa peine".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter