TGV : des portiques anti-fraude testés à Marseille et à Paris

DirectLCI
Pour lutter contre les fraudes, la SNCF souhaite limiter l'accès aux TGV aux seuls voyageurs munis de billets. Des portiques sont ainsi testés depuis ce lundi matin dans deux gares, à Marseille et à Paris. Si l'expérience est concluante, le dispositif pourrait être élargi dans 15 gares métropolitaines. L'objectif annoncé : lutter contre la fraude estimée chaque année à 200 millions d'euros dans les TGV. Les voyageurs, pour la plupart, sont plutôt ravis.

Sur le même sujet

Lire et commenter