Thalys : il y a "un devoir d'inquiétude" mais "il ne faut pas amplifier la psychose" pour Eric Fottorino

DirectLCI
Eric Fottorino estime qu'il y a un "devoir d'inquiétude" car la menace terroriste est partout. Pour autant, il ne faut pas "amplifier la psychose" et "surveiller chaque train, chaque RER".

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter