Thalys : trois jours après l'attaque, les passagers restent sur le qui-vive

DirectLCI
Trois jours après l'attaque évitée d'un train Thalys reliant Amsterdam à Paris, la question de la sécurité dans les gares et les wagons refait surface. Côté passagers, les événements survenus vendredi après-midi ont laissé des traces mais ils entendent bien continuer à se déplacer avec les transports ferroviaires.

Sur le même sujet

Lire et commenter