Tirs à la Kalachnikov à Marseille : des suspects confondus grâce à l'ADN

Tirs à la Kalachnikov à Marseille : des suspects confondus grâce à l'ADN

FAIT DIVERS - Deux jeunes hommes soupçonnés d'être impliqués dans les tirs à la Kalachnikov survenus lundi 9 février à Marseille quelques heures avant une visite de Manuel Valls ont été interpellés dimanche à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis).

L’enquête est loin d’être terminée mais elle a fait un grand pas. Dimanche, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), deux jeunes hommes soupçonnés d'être impliqués dans les tirs à la Kalachnikov survenus lundi 9 février dans la cité de la Castellane à Marseille ont été interpellés.

Selon La Provence , les deux hommes auraient été confondus après la saisie de 7 Kalachnikovs dans un appartement du quartier. Des traces papillaires et génétiques ont été découvertes sur les armes. Ce sont "deux gars qui n’y sont pas pour rien dans le trafic de stupéfiants à la Castellane", précise une source policière au quotidien régional.

Des motivations encore floues

Reste à savoir si les deux suspects étaient membre du commando qui a tiré dans la cité lundi matin. La police judiciaire aurait d’ailleurs retrouvé une soixantaine de douilles à proximité de la tour K là où les hommes cagoulés avaient été aperçus .

Pour le moment, on ignore toujours les motivations de ces hommes armés. Guerre de territoires pour s’approprier l’un des trafics les plus juteux de Marseille ? Tentative de règlements de comptes ou intimidations ? La garde à vue des deux hommes pourrait permettre d’en savoir plus.

LIRE AUSSI >>> Drogue, kalachnikovs : la Castellane au bord de la crise de nerfs

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Traque dans les Cévennes : paranoïaque, passionné d'armes... quel est le profil du fugitif ?

EN DIRECT - Israël intensifie ses frappes sur Gaza, les vols vers l'aéroport de Tel-Aviv détournés

Remontées mécaniques, parcs d'attractions, clubs libertins : les absurdités des réouvertures à venir

"Pass sanitaire" et sortie de l'état d'urgence : les députés votent finalement le texte

Israël sous le choc après la diffusion du lynchage d’un homme en direct à la télévision

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.