Top 14: règlements de compte au Stade Toulousain

Top 14: règlements de compte au Stade Toulousain

RUGBY – Deux jours après sa victoire contre Glasgow qui lui assure quasiment un quart de finale européen à domicile, le Stade Toulousain est secoué par une crise interne qui couve depuis plusieurs semaines. Avec en point d'orgue, la plainte contre X du président du conseil de surveillance .

Alors que sur le plan sportif le Stade Toulousain va mieux, en coulisses l'ambiance est plus délétère. Entre les sorties saillantes de Guy Novès et la plainte contre X du président du conseil de surveillance, le club le plus titré de France vit une fin d'année 2014 agitée.

Lundi matin, le patron emblématique des rouges et noirs depuis plus de vingt ans, a botté en touche. "C'est pas parce qu'on n'est pas d'accord avec une, deux personnes ou trois que ça crée un climat nauséabond dans un club", répond Guy Novès. Et ce dernier d'affirmer qu'il n'y avait pas l'ombre d'un désaccord entre lui et le président du club, Jean-René Bouscatel.

"Certains éléments ne sont pas à la hauteur des joueurs"

Ses récentes déclarations sibyllines ont pourtant semblé mettre au jour des tensions au sein du club, invaincu en Coupe d'Europe et reparti sur de bonnes bases en Top 14 après un début de saison cauchemardesque. Samedi, après la victoire à Glasgow (12-9), Guy Novès avait jugé que ce succès était "la réussite de cette volonté qui symbolise le club. Enfin... pas dans son ensemble parce que certains éléments ne sont pas à la hauteur des joueurs".

Cette pique faisait suite à celle du 25 octobre, à Bath (victoire 21-19): "Est-ce que certains méritent ces joueurs-là? Je me le demande", avait-il déclaré. Lors de ces deux sorties, le manager du Stade Toulousain n'avait pas nommé la cible de son courroux. Pour ne rien arranger, le président du conseil de surveillance du club, Eugène Passerat, a porté plainte contre X lundi auprès du procureur de la République de Toulouse pour "abus de pouvoir et complicité".

L'information a été confirmée par son avocat Laurent de Caunes qui n'a pas souhaité en dire plus sur les personnes visées in fine. Une nouvelle qui a fait l'effet d'une bombe à la veille d'une assemblée générale des actionnaires du club. Selon le site d'informations économiques ObjectifNews, il jugerait que "les intérêts du Stade sont menacés au profit d’une poignée d’hommes qui s’accaparent la société".

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Covid-19 : à peine adopté, le pass vaccinal déjà obsolète face à Omicron ?

EN DIRECT - Covid-19 : 298 décès en 24h, le nombre de cas en hausse

Variant Omicron : le vaccin favorise-t-il l'infection au Covid via des "anticorps facilitants" ?

Un patient atteint de pneumothorax s'est-il vu refuser le droit d'être opéré parce qu'il était non-vacciné ?

EXCLUSIF - Présidentielle 2022 : découvrez les résultats de notre sondage quotidien du 17 janvier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.