Toujours plus d'allergiques, beaucoup moins d'allergologues

DirectLCI
Alors que le printemps s'installe, de nombreux Français craignent l'arrivée des beaux jours à cause de leurs allergies. Problème : le nombre de médecins allergologues se réduit de plus en plus. A Limoges, la pénurie se fait davantage ressentir depuis deux ans, et il faut plusieurs mois avant de pouvoir se faire ausculter.

Sur le même sujet

Lire et commenter