Toulouse : Alain Soral condamné pour diffamation

Toulouse : Alain Soral condamné pour diffamation

DirectLCI
JUSTICE – Le tribunal correctionnel de Toulouse reproche à l'essayiste Alain Soral d'avoir accusé à tord un employé municipal de Toulouse de l'avoir insulté et menacé de mort.

Alain Soral, l’essayiste d’extrême droite proche de l’humoriste Dieudonné, vient d’être condamné à Toulouse à 1 500 euros d’amende pour diffamation, a-t-on appris ce vendredi de source judiciaire. Alain Soral était jugé pour avoir, dans une vidéo en 2011, accusé nommément un employé municipal de Toulouse de l’avoir insulté et menacé de mort par mail.

Soral recevait à l’époque des courriers électroniques anonymes et haineux, apparemment de deux auteurs différents, et avait porté plainte, a expliqué à l’AFP son avocat Me Lahcène Drici. Quand sa plainte a été classée, M. Soral a entrepris ses propres recherches. Il est remonté jusqu’à un homme qu’il jugeait être l’un des auteurs et dont il a rendu publique l’identité, selon son avocat.

Déjà condamné pour diffamation contre Bertrand Delanoë.

L’employé municipal conteste être l’auteur des mails malveillants. Le tribunal correctionnel de Toulouse, qui s’est prononcé jeudi, a condamné M. Soral à lui verser 3 000 euros de dommages et intérêts et à payer 1 000 euros de frais de justice. M. Soral et son avocat se réservent de faire appel.

C'est la deuxième condamnation d'Alain Soral pour diffamation en quelques semaines. En novembre 2013, l'essayiste Alain Soral avait été condamné par la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris à 2 500 euros d'amende pour avoir diffamé le maire de Paris Bertrand Delanoë. Il l'avait accusé d'enrichissement illégal et de pédophilie, dans une vidéo sur le site Egalité et Réconciliation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter