Toulouse : elle descend de la grue après avoir obtenu une aide scolaire pour son fils autiste

Toulouse : elle descend de la grue après avoir obtenu une aide scolaire pour son fils autiste

DirectLCI
SOCIAL – La maman du petit garçon autiste perchée sur une grue depuis vendredi matin en est descendue en milieu de journée. Elle a obtenu une garantie écrite de la rectrice lui assurant le prolongement du contrat de l'auxilliaire de vie scolaire de son fils.

Après six heures passées sur une grue elle obtient gain de cause. A 13 h 30, Estelle, 36 ans, est descendue de l'engin de chantier où elle était réfugiée depuis sept heures du matin accompagnée d'une équipe de pompiers.

Une fois arrivée en bas, la maman d'Allan a brandi une lettre rédigée par la Rectrice lui certifiant que l'AVS (Auxiliaire de vie scolaire) de son fils était "maintenue jusqu'en juillet 2014". Devant les journalistes présents et quelques parents d'enfants autistes venus la soutenir, elle a lu dans un grand sourire la suite du courrier lui certifiant qu'une "assistante serait embauchée en CDD pour l'année scolaire 2014/2015".

"Une action en faveur des autres enfants autistes"

Avant de monter dans une voiture de police qui devait l'amener au commissariat pour y être interrogée, la mère de famille a indiqué que son action "coup de poing" n'était que le début d'un combat en faveur des enfants autistes. "Seulement 2% des enfants sont scolarisés et quand ils le sont on fait tout pour les sortir du dispositif", a-t-elle clamé sous quelques applaudissements.

La maman du petit Allan, 8 ans, autiste et scolarisé dans une école privée de Toulouse, protestait contre la déscolarisation de son fils. Au mois de mai, l'AVS qui le prend habituellement en charge devait partir pour suivre une formation d'un mois et son remplacement n'était pas envisagé.

Plus d'articles

Sur le même sujet