Toulouse : ils braquent une boulangerie et repartent avec des viennoiseries

Toulouse : ils braquent une boulangerie et repartent avec des viennoiseries

FAIT DIVERS - Des braqueurs ont débarqué à l'aube dans une petite boulangerie de Toulouse. La caisse était vide. Ils sont donc repartis les bras chargés de bonbons et de viennoiseries.

Ils sont arrivés à l'aube, armés, masqués, déterminés. Leur cible, une boulangerie du quartier Empalot à Toulouse. Il est 5 heures du matin, ce jeudi. A cette heure-là, il n'y a qu'un employé présent. Soudain, un groupe de braqueurs débarque. Le boulanger n'a pas la moindre espèce à leur laisser. La caisse est vide. Vide comme les estomacs de nos malfaiteurs matinaux. Conscients qu'il ne faut pas sauter le petit-déjeuner, le repas le plus important de la journée, ils se sont donc emparés de viennoiseries sortant du four : pains au chocolat, croissants, bonbons, révèle la Dépêche du midi.

Il risque 7 ans de prison

Pour ce délit de gourmandise - peut-on parler de péché ? - et cette intrusion musclée... ces jeunes braqueurs sont activement recherchés par la sûreté départementale.  Un acte pour lequel ils risquent tout de même 7 ans de prison pour vol avec violence et en réunion,.

C'est le dernier braquage en date d'une longue série. Une série noire dans la Ville rose depuis le mois de septembre. D ernier en date, celui du magasin Lidl ce mercredi, également dans le quartier Empalot. Les trois salariés de la petite supérette ont été surpris par des malfaiteurs cagoulés et lourdement armés. Ces derniers sont repartis avec 3.000 euros.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Terrasses, commerces, cinémas, mariages… les conditions des réouvertures à partir du 19 mai

Covid-19 : le variant découvert en Inde classé comme "préoccupant" par l'OMS

Vaccination : adultes non prioritaires, on vous explique comment prendre rendez-vous dès à présent

Policier tué à Avignon : le collègue d'Eric Masson présent lors du meurtre reconnaît formellement le principal suspect

EN DIRECT - Tensions israélo-palestiniennes : la France appelle à un "usage proportionné de la force"

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.