Toulouse : le coup de gueule des Astrium contre les suppressions d'emploi

Toulouse : le coup de gueule des Astrium contre les suppressions d'emploi

France
DirectLCI
SOCIAL – Près de 2 000 salariés du fabriquant de satellites ont manifesté à Blagnac ce jeudi. Ils dénoncent la réorganisation décidée par Airbus Group, qui aboutit à la suppression de 396 emploi.

Ils sont bien décidés à ne rien lâcher. Jeudi après-midi, près de 1700 salariés d'Astrium, le fabricant de satellites, ont manifesté devant le siège de leur maison-mère, Airbus Group , à Blagnac.

Ces suppressions interviennent dans un contexte de vaste réorganisation : il y a quelques jours, la direction de l'avionneur européen a annoncé l'abandon de 5 800 emplois, principalement dans les branches espace et défense, dont 1700 en France et 396 chez le fabricant de satellites Astrium à Toulouse.

Une santé de fer

"Cette réduction d'effectifs est incohérente par rapport au plan de charge qui reste important", dénonce Thierry Préfol, délégué syndical central de la CFE-CGC à Astrium. L'incompréhension est d'autant plus grande que le groupe Airbus affiche une santé financière insolente : son carnet de commandes d'avions a atteint un niveau record avec 1503 unités.

Près de 400 manifestants – l'équivalent du nombre de postes menacés – arboraient un masque blanc et scandaient des slogans tels que "Non à la casse de l'espace". Les salariés d'Astrium ont ensuite été rejoints par une centaine de syndicalistes d'Airbus . Au siège de l'avionneur 110 des 700 postes risquent aussi de disparaître.

Le cortège s'est dispersé en milieu d'après-midi sans incident. La prochaine échéance est la réunion d'information sur le plan social, le 20 février.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter