Toulouse : Le jeune homme aux gants de ski aurait été tué à bout portant

Toulouse : Le jeune homme aux gants de ski aurait été tué à bout portant

France
DirectLCI
FAIT-DIVERS – L'individu qui portait des gants de ski et des protège-tibias décédé jeudi a été tué par balles selon les premiers éléments de l'autopsie. Entre vengeance et règlement de compte, les enquêteurs n'ont pour l'heure pas tranché.

Le mystère s'épaissit autour des circonstances de la mort du jeune homme de 23 ans. L'autopsie du corps de l'étudiant pratiquée en fin de semaine a révélé des résultats surprenants raconte La Dépêche du Midi dans son édition du jour.

Alors que les enquêteurs se dirigeaient vers une mort causée par des blessures à la tête, consécutifs à une chute d'un immeuble selon les premiers éléments avancés par les policiers, les conclusions sont toutes autres: le décès serait dû à un coup de feu tiré à bout portant.

Un voisin discret et aimable

Du plomb a été retrouvé dans la plaie située au sommet du crâne de l'individu qui résidait dans un appartement situé non loin de l'endroit où les secours l'ont retrouvé dans la nuit du 7au 8 avril. Selon des témoignages rapportés par La Dépêche du Midi, le jeune homme affichait le profil du parfait voisin "discret, aimable et bien élevé".

Les investigations doivent repartir de zéro tant ce scénario parait surprenant: selon les premiers éléments de l'enquête récoltés dans le voisinage de la rue Clauzel où a été retrouvée la victime, aucun bruit de coup de feu n'a été entendu. Plus déroutant: la tenue du jeune homme qui portait une cagoule sur la tête, des gants de ski, des protège-tibias utilisés dans les sports de combat, une matraque est considérée comme l'attirail complet du parfait cambrioleur.

Sauf que là aussi aucune plainte ou trace d'effraction n'a été constatée dans le quartier. Vengeance? Règlements de compte? Aucune piste ne semble privilégiée par les enquêteurs.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter