Toulouse: l'inauguration d'une stèle sur le génocide rwandais reportée

Toulouse: l'inauguration d'une stèle sur le génocide rwandais reportée

DirectLCI
RWANDA – La cérémonie qui devait avoir lieu samedi a été reportée. Jean-Luc Moudenc, le nouveau maire de Toulouse a décidé d'annuler l'inauguration suite aux propos du président rwandais.

Les propos du président rwandais Paul Kagale ont des conséquences jusqu'à Toulouse. Alors qu'une stèle à la mémoire des Tutsis victimes du génocide de 1994 devait être inaugurée ce week-end, le nouveau maire UMP de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, a décidé de reporter la cérémonie.

La cause : les accusations du président rwandais contre la France a indiqué la municipalité. Le monument devait être inauguré samedi dans un jardin public très fréquenté des bords de la Garonne à l'instigation d'une association rwandaise, avec la présence annoncée du maire et de l'ambassadeur du Rwanda à Paris.

Des accusations contre la France

Mais mardi Jean-Luc Moudenc a décidé de surseoir à la cérémonie après les propos tenus par le président rwandais Paul Kagame dans l'hebdomadaire Jeune Afrique , à la veille des commémorations du 20ème anniversaire des massacres.

Ce dernier accusait la France d'avoir participé à l'exécution du génocide qui a fait, selon l'ONU, environ 800.000 morts, essentiellement tutsi, entre avril et juillet 1994. Des déclarations qui ont tendu les relations compliquées entre Paris et Kigali. Le nouveau Premier ministre Manuel Valls a qualifié "d'indignes" les accusations contre la France de complicité de génocide.
 

De son côté, le maire de Toulouse préfère que la stèle soit mise en place "dans un climat de sérénité, avec toute la dignité et toute la solennité nécessaires à une telle commémoration", ont indiqué ses services.
 

Plus d'articles