Toulouse: un livreur de Chronopost pris la main dans le colis

Toulouse: un livreur de Chronopost pris la main dans le colis

DirectLCI
FAIT DIVERS – Un employé de Chronopost est soupçonné d'avoir détourné deux colis contenant 18 smartphones, dont la plupart auraient ensuite été revendus par deux complices. Les trois hommes viennent d'être interpellés.

Dix-huit iPhone 5 qui se volatilisent, ça ne passe pas inaperçu. Le 17 décembre dernier, deux colis contenant la précieuse marchandise avaient ainsi été découverts vides dans un centre Chronopost de Toulouse. Moins de deux mois plus tard, la brigade de répression des atteintes aux biens a mis la main sur trois hommes, un mineur et deux majeurs de 20 et 25 ans, soupçonnés d'avoir volé puis revendu les téléphones.

L'un d'entre eux, employé chez Chronopost , aurait tout simplement subtilisé les deux colis sur le tapis de tri et les aurait embarqués dans son camion avant de partir en tournée, indique La Dépêche du Midi. L'opérateur Orange, destinataire des deux colis, ne les a jamais réceptionnés. L'employé les aurait en effet rapportés au centre de tri, après les avoir soigneusement vidés et reconditionnés.

Huit téléphones retrouvés près de la Ramée

C'est en inspectant les petites annonces de vente de téléphones sur Internet que les enquêteurs ont pu remonter jusqu'aux deux receleurs, vraisemblablement complices de l'employé de Chronopost. Huit téléphones disparus ont notamment été retrouvés lors d'une perquisition au domicile de l'un des suspects, du côté de la Ramée. Les dix autres auraient tous été revendus.

Les trois hommes ont été placés en garde à vue. Les deux majeurs pourraient comparaître dès aujourd'hui devant le tribunal correctionnel.
 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter