Toulouse : un morceau de rempart découvert et aussitôt ré-enfoui

Toulouse : un morceau de rempart découvert et aussitôt ré-enfoui

France
DirectLCI
PATRIMOINE – L’abattage des deux cèdres de l’Himalaya square Charles de Gaulle a permis la découverte d’un pan de rempart vieux de deux millénaires. Mais les Toulousains n’auront pas pu en profiter longtemps…

Il reposait à 50 centimètres à peine sous nos pieds, mais il aura fallu attendre l’abattage des cèdres malades du square Charles-de-Gaulle pour le découvrir. Un pan de rempart antique datant du Ier siècle a en effet été mis à jour vendredi par le service d’archéologie de Toulouse Métropole à l’endroit même où devaient être plantés deux nouveaux arbres (des cèdres du Liban) censés remplacés les cèdres abattus.

Constitué de briques, moellons et galets de Garonne, ce morceau d’1m50 sur 2m40 de large est remarquablement conservé. D’après les archéologues, il provient de la muraille, longue de 3 kilomètres, qui a été érigée il y a 2000 ans - sous l’empire romain - pour encercler Tolosa. "Ce rempart continuait jusqu'à la Garonne en passant par l'ancienne porte de la ville qui était située sous le parking du Capitole", indique la Ville de Toulouse.

Un trésor qui restera sous terre

C’est le deuxième vestige de ce rempart qui est ainsi retrouvé sous le square Charles-De-Gaulle. Le premier avait été découvert au moment de la construction de la station de métro Capitole en 1991. Une tour du rempart avait quant à elle était découverte en 2013 sous l’internat du lycée Fermat, rappelle La Voix du Midi .

Malheureusement, le vestige n’aura eu qu’un tout petit moment de gloire. D’après la mairie, le pan de muraille sera de nouveau enfoui lundi matin pour le protéger. Les nouvelles plantations, quant à elles, seront décalées de deux mètres.

Sur le même sujet

Lire et commenter