Tourisme en Rhône-Alpes : les professionnels déçus de l'été 2014

FRANCE
DirectLCI
ÉCONOMIE – Une météo peu clémente en juillet et en août est la principale cause de la baisse de la fréquentation. Ainsi, seuls 55 % des professionnels de la région considèrent avoir connu une bonne fréquentation de leur établissement durant l’été.

Ce n'est pas franchement une surprise. A cause d'un été particulièrement maussade, les établissements de tourisme rhônalpins ont vécu deux mois estivaux (juillet et août) compliqués. D'après une étude réalisée par Rhône-Alpes Tourisme en partenariat avec Ipsos, seuls 55 % des professionnels de la région considèrent avoir connu une bonne fréquentation de leur établissement durant l’été.

Un constat d’autant plus marqué que 53 % d’entre eux jugent cette fréquentation en recul par rapport à 2013 sur la même période. Le taux moyen d’occupation est quant à lui plutôt en deçà des niveaux observés sur les précédentes saisons, avec des hébergements remplis à un peu plus de la moitié de leur capacité (55 %, contre 58 % en 2013 et 61 % en 2012).

Août mieux que juillet

Principale explication avancée, le mauvais temps, donc, qui revient de façon récurrente dans les réponses des professionnels : "une météo en berne", "une saison rendue difficile à cause de la météo ", "le temps n’a pas aidé à faire une bonne saison"… Un sujet sur lequel l’opinion des professionnels est d'ailleurs unanime, puisque 97 % d’entre eux se disent déçus du niveau d’ensoleillement estival.

Enfin, comme à l’accoutumée, le mois d’août a permis de compenser quelque peu le mois de juillet, décevant (62 % de bonne fréquentation pour août, contre seulement 47 % pour juillet). Cela dit, le déficit est resté important pour plus d'un tiers des établissements.
 

Lire et commenter