Trafic d’armes : Claude Hermant, figure de l'extrême droite nordiste, en garde à vue

FRANCE
FAIT DIVERS – Selon La Voix du Nord, cet ancien patron de la Maison flamande est placé en garde à vue, depuis mardi, dans le cadre d'une opération franco-belge de démantèlement d'un trafic d’armes.

Figure de l'extrême droite nordiste, Claude Hermant est placé en garde à vue, depuis mardi, dans le cadre d'une opération franco-belge de démantèlement d'un trafic d’armes. Selon La Voix du Nord , qui révèle l'affaire, sa femme est également entendue.

Lancées sur commission rogatoire internationale d’un juge lillois, plusieurs perquisitions sont menées, depuis mardi, dans le Nord et en Belgique. Plusieurs armes auraient été découvertes et 80 habitants de Comines-Belgique, près de Lille, ont été évacués en urgence mardi soir. Les autorités craignaient, en effet, une présence d'explosifs dans une maison suspectée d’être une cache d’armes.

Ancien mercenaire et agent de sécurité du FN

Agé d’une cinquantaine d’années, Claude Hermant est l'ancien chef de l'ex-Maison flamande de Lambersart (un ancien lieu de réunion de l'extrême droite locale, ndlr). Il a également été mercenaire en Afrique et en Croatie et il a assuré par le passé la sécurité du Front national.

Les policiers ont procédé à la saisie de "nombreux objets pouvant intéresser l’affaire". Le parquet de Lille se refusait, mercredi, à tout commentaire, invoquant l'ouverture d'une information judiciaire.

Rappelons que, fin octobre, des violences avaient eu lieu à l'encontre de la friterie tenue par Claude Hermant à Lille . Des affrontements s'étaient tenus entre militants d'extrême gauche et d'extrême droite. La rixe avait commencé à la sortie d'un concert antifasciste dans la salle de concert Le Resto Soleil qui est est resté fermée momentanément suite à cette affaire.

Et aussi

Lire et commenter